Tout augmente, même la Réalité

application-metro-paris-iphone-realite-augmentee-poi

On a déjà eu l’occasion, sur ces pages, de présenter l’équipe Développement d’Autrement. Aujourd’hui les rôles y sont clairement définis, le plan de route est bien rempli (et suffisamment détaillé) pour les prochains mois, et chacun a trouvé ses marques, même si Jérémy plane actuellement à 10 000, à l’occasion de se seconde paternité …

Le développement de notre guide et comparateur d’Hôtels avance bien, et nous pensons déjà à la suite. Et la suite, ce n’est pas une, mais deux applications iPhone que nous allons lancer dans le courant de l’année 2010. L’une, que l’on qualifierait presque de ‘classique‘ si ce terme ne paraissait pas si désuet dans un environnement où l’innovation est quasi quotidienne. Et l’autre de franchement ‘innovante‘, en espérant que le terme ne soit pas trop … galvaudé.

Bref, pour faire tout ça, nous souhaitons recruter un Stagiaire longue durée (6 mois), à partir de mars ou avril. Le sujet de son stage nous paraît franchement excitant : un vrai projet stratégique, un calendrier qui colle bien (les 2 applications sortiront pendant la durée du stage), une appli iPhone hyper innovante, un encadrement aux petits oignons (3 Développeurs sénior à très sénior + une implication très forte de la direction) et une expérience ultra valorisante pour la suite. Quelque chose nous dit qu’un étudiant qui aura  développé et lancé une application de Réalité Augmentée sur iPhone pendant sa scolarité devrait être très sollicité …

Si vous êtes passionné, rigoureux, curieux, fiable et que vous avez soif d’innovation et d’apprentissage, ce stage est peut-être fait pour vous. Si l’univers Apple vous attire, c’est encore mieux…

Ah, j’allais oublier un détail qui a son importance : il est fort probable que ce stage soit plutôt bien rémunéré (900 € / mois) car nous sommes susceptibles de bénéficier de l’aide dite « SLD » (=Stage de Longue Durée en PME).

Pour postuler, envoyez nous un mail (‘job’ suivi d’un bel arrobas, puis ‘autrementlemail.com’), ou passez par le formulaire ici (sujet : « Recrutement« ), ou envoyez nous un lettre,  un pigeon voyageur, une galette des rois avec votre CV plié en tout petit dans la fève : tous les moyens sont bons.

N’hésitez pas à transmettre cette offre à vos contacts.

A très vite (tout s’accélère en ce moment …)

Michel

Publicités

Autrement n’enfile pas les perles : elle les recrute

onzeLe 8 avril dernier, pour ceux qui s’en souviennent encore, nous étions partis à la recherche de talents prêts à rejoindre le projet Autrement. La bonne nouvelle : nous avons trouvé notre bonheur : Anne-Laure, Sophie, Jérémy puis Antonin, nous ont successivement rejoints. L’équipe comporte aujourd’hui 10 personnes, dont une petite moitié à temps partiel.

L’autre bonne nouvelle, c’est que nous avons encore faim.

Et oui : la société se développe bien, nous avons lancé la bêta publique de Chambres à part fin juin, nous lançons la véritable V1 d’ici peu, et nos 2 autres projets avancent vite. Mais pour mener tout cela, nous avons besoin de ressources de développement supplémentaires. Autrement dit : nous sommes à la recherche d’un Développeur Web. Nous sommes souples sur le type de contrat envisagé : CDD, CDI, Contrat de prestation (autre ? des idées ?). Sur le profil recherché, le mieux est encore de lire la description qu’en fait Jérémy sur son blog.

Le projet est passionnant, le taf est exaltant, l’équipe est passionnée. Et en plus, la société a bien d’autres valeurs à partager, quelque chose comme une aventure collective avec un Sens.

Cerise sur le gâteau : nous savons que ce type de ressource est rare, et qu’il est nécessaire de renvoyer l’ascenseur à celles et ceux d’entre vous qui transmettront cette info, et qui nous aideront à recruter cette perle. L’incentive est alléchant : une nuit en Chambre d’hôte, pour 2 personnes, d’une valeur de 100 euros. Pour les détails, il suffit de regarder ici.

A vous de jouer.

Michel

PS : si vous êtes intéressé(e), envoyez un mail à job(at)autrementlemail.com

PS2 : merci à c.e.b pour la photo

3 nouveaux visages

kingda

Le 8 avril dernier, on lançait un avis de recherche pour recruter 4 profils bien spécifiques. Et bien c’est quasiment fait, puisque 3 nouveaux visages sont apparus sur la photo de famille. Tous trois sont arrivés le 4 mai, c’est dire si nous avons été efficaces (ou chanceux !) sur ce sujet. Les mauvaises langues diront que recruter n’est pas un challenge difficile en ce moment. On leur répondra que recruter les bons profils pour les bons postes, c’est super difficile, et qu’avec une bonne équipe on peut aller très très loin. Et c’est certainement une sacrée bonne équipe.

Anne-Laure Dubois nous a rejoint en tant que Rédactrice. Son expérience dans la journalisme online est vaste, depuis Pacamômes (une belle initiative que l’on soutient très fort) jusqu’à Be noot, en passant par Agrojobs et Ecosapiens (un autre beau projet). A l’heure où j’écris, elle doit être en train de dénicher des adresses de chambres d’hôtes tip-top sur Paris. Elle habite la Seyne sur Mer, mais vient au bureau en train, c’est dire si elle adhère à nos engagements écolos.

Sophie Arnoux nous a rejoint en tant que Graphiste. Après avoir travaillé longtemps chez Orangina, elle est devenue Directeur Artistique Freelance (voir son book), et a notamment participé au projet Neomarco, pour lequel elle s’est beaucoup investie. Et le résultat est à la hauteur, comme on peut le voir ici. Sophie a deux jumelles de 6 ans, et remet ça pour le mois d’ octobre, avec un troisième en préparation. Quand on vous dit que l’équipe s’agrandit …

Jérémy Lecour est lui aussi passé par le projet Neomarco, dont il était le DSI. Quand on écrivait qu’on cherchait un Développeur Sénior, on osait même pas espérer un profil comme le sien, avec de l’éxpérience, du recul, des capacités de management, et une espèce de symbiose étonnante avec d’autres Geek (titre qu’il assume complètement) comme lui. Il suivait Christophe sur Twitter, et vice versa, c’est dire s’ils ont eu des choses à se dire à leur première rencontre.

Voilà, nous sommes aujourd’hui 8. Delphine me souffle que ça sonne un peu comme le Grand Huit. On savait qu’on allait probablement affronter des hauts et des bas. Et bien, nous voici armés pour cela.

Michel


Ecoute sélective

etats_d_ame_jullien

Un drôle de sentiment nous envahit depuis quelques semaines. Entre paranoïa, écoute sélective et sincère conviction que nous sommes au cœur d’une tendance lourde, nous passons successivement du stress à l’euphorie, et vice versa.

Tout ça pour quoi ? C’est bien simple, on voit des Chambres d’hôtes partout. Et des sites web de Chambres d’hôtes, partout sur le web. Quand on se balade en ville, on lève la tête et on découvre qu’un immeuble sans charme cache une adresse … de chambre d’hôte. Quand on parcourt le rayon livre de la FNAC, on tombe sur un étal entier de guides consacrés à des adresses « de charmes », « secrètes » ou « insolites ». On rentre chez soi, on s’étale sur le canapé, on allume la télé … et on tombe sur une publicité pour Gîtes de France. On passe le week-en famille, on feuillète distraitement Le Figaro Magazine … et on découvre un numéro spécial « Chambres d’hôtes, nos 200 adresses préférées » !

STOP !

Est-ce nous ? Peut-être tout cela existait avant, et nous n’y prêtions pas attention ? Ou, plus inquiétant : tout le monde s’engouffre dans cette tendance, et nous en sommes qu’une mouton de plus à suivre le troupeau ? Ou, version optimiste : la tendance est bien là, et notre site va réellement répondre à une attente forte, pas encore satisfaite ?

C’est vrai qu’en terme de tendance, on peut difficilement faire mieux : il y a à la fois des effets structurels, comme l’essoufflement d’une certaine forme d’hôtellerie de chaîne, la mode « déco » dans les magazines ou à la TV, la recherche d’authenticité et d’expérience – plus que la seule approche fonctionnelle – lorsqu’on cherche un lieu pour passer la nuit. Mais aussi des effets conjoncturels, comme le printemps, la réduction du pouvoir d’achat ou … la grippe mexicaine, qui pousse les Français à rester bien au chaud, chez eux, en France. Donc à privilégier ce type d’hébergement.

Voilà, on souhaitait partager avec vous nos états d’âmes (Éric, je ne pouvais pas manquer celle-là).

Et vous, qu’en pensez vous ? On affabule, on psychote, ou on tente de se rassurer comme on peut ?

Michel

Autrement vous invite en Chambres d’hôte

billet1

Si.

Si si, vous avez bien lu.

Autrement, ne reculant devant aucun sacrifice financier, vient de prendre l’extraordinaire décision de vous inviter pour une nuit en Chambres d’hôte de votre choix pour un montant maximum de 100 euros.

A la date de votre choix.

Pour voir s’accomplir ce petit miracle, une seule condition : nous aider dans la délicate tâche de recruter les talents qui vont faire Autrement. Bref, on est en plein recrutements, et on s’est dit que, si vous nous y aidiez, nous devions vous renvoyer l’ascenseur. En gros, toute candidature dont on saurait tracer l’origine et qui se terminerait par un recrutement effectif, déclencherait automatiquement l’invitation sus-citée.

Mais qui recrute-t-on ?

A date, voici la liste. Elle risque d’évoluer dans le temps : n’hésitez pas à revenir jeter un œil régulièrement :

  • Un développeur Web sénior (CDI) : Christophe me dit d’utiliser les mots-clefs « Symfony« , « Programmation orientée objet avec PHP » et autres « Opérationnel, qui dépote, une star« 
  • Un développeur Web junior (stage 6 mois, voir ce qu’est un stagiaire pour nous) : là, c’est moi qui dit « Qui n’en veut« 
  • Un Graphiste (CDI mi temps) : les mots-clefs sont « web« , « rigoureux« , « créatif » et « qui veut se garder un mi-temps pour bosser sur d’autres projets« 
  • Un Rédacteur Junior (stage) : là, il suffit de regarder le billet écrit sur le sujet, toujours d’actualité

Voilà, c’est tout pour le moment, et c’est déjà beaucoup pour une société qui a moins de 6 mois et compte déjà 5 personnes.

Si vous avez besoin de précisions concernant l’incentive (mince, encore un anglicisme) de 100 euros, n’hésitez pas à m’envoyer un mail (mon prénom suivi d’un bel arrobas, puis autrementlemail.com). Chez Autrement, on a l’habitude de tenir nos engagements. Mais pas de payer pour un service qui n’aurait pas été rendu …

A vous de jouer.

Michel

PS : Pour poster les candidatures, voir mon adresse mail un peu plus haut ou écrire à Autrement, 27,rue Fongate, 13006 Marseille.

Le Cinquième Elément

5elementbesson

On vous a déjà présenté les 4 premiers membres de l’équipe Autrement, il y a quelques semaines. Et oui, en pleine crise financière, il y a des entreprises qui recrutent … Nous attendons toujours les premiers médias pour enquêter sur ce phénomène étrange : il arrive à des sociétés d’investir en temps de crise, comme à d’autres (parfois les mêmes …), de supprimer des postes pendant les années fastes.

Donc, je disais, nous sommes ravis d’accueillir, depuis quelques jours, un nouveau membre de l’équipe : Willy Duhen. Son parcours nous a épaté et, même si nous n’avions pas prévu ce type de profil avant plusieurs mois, on ne pouvait pas le laisser passer. Willy a beaucoup, mais alors beaucoup de diplômes :-). Actuellement en train de préparer sa thèse en Droit, qui le mènera directement au Doctorat, il possède, en plus de ses études juridiques, un Mastère 2 en Sciences Politiques, un Master 1 en Histoire, Une Licence de Philosophie, … et je n’ai pas tout noté !

Et pourtant, ce n’est pas exactement le profil du gars qui étudie jusqu’à 40 ans pour retarder son entrée sur le marché du travail. En plus de ses études, Willy est Assistant de Justice, donne des cours à la Fac d’Aix, et trouve encore du temps pour être Formateur aux concours administratifs. Et tout ça à 26 ans …

Willy va devenir l’expert juridique d’Autrement. Nous avons en effet de nombreux sujets qui nécessitent un spécialiste : nos conditions générales d’utilisation (facile pour lui, il a déjà terminé), la question des droits d’auteur – toujours complexe quand il s’agit de supports électroniques – , les droits et devoirs d’un média qui donne la parole aux internautes pour noter des établissements qu’ils ont visités, etc …

Bref, on est super contents. Voilà, c’est dit.

Michel

PS : on continue de recruter, notamment des Développeurs et des Rédacteurs

Tranche de vie

Avec l’idée de travailler Autrement vient forcément l’envie d’une atmosphère de boulot sympa et détendue. Nous ne sommes pas (encore) nombreux mais déjà, un langage commun se met en place, avec les expressions favorites de chacun et ses petits tics verbaux. Entre marketing et heure du goûter, voici les petites phrases entendues ces dernières semaines :

-Y a que ceux qui ne font rien qui ne font pas de conneries : un peu le principe fondateur, les tables sacrées d’Autrement. La création d’entreprise et le lancement de sites Web étant looooin d’être une science exacte, arrive un moment où il faut comme dirait Coluche,  « se foutre à l’eau ». Et assumer.

– On fait ce qu’on dit, on dit ce qu’on fait : parce que la transparence et la fiabilité sont deux des des principes auxquels nous tenons beaucoup, beaucoup, beaucoup…

– C’est overpromising, c’est FIFO, le poisson pourrit par la tête, The shit goes down, c’est déceptif : car sans la poésie urbaine des aphorismes marketo-anglophile de Michel, on raterait bien des occasions de rigoler.

– Qui veut du chocolat ? : parce que grâce à Delphine, on ne perd pas de vue que dans la vie, il faut aussi savoir se faire plaisir.

– C’est karmique : parce que quand le propriétaire d’un bureau convoité refuse de nous louer, quand le nom de domaine qu’on kiffait tous n’est pas libre, quand les choses ne se passent pas exactement comme on les a prévues, il faut savoir l’accepter, garder confiance et rebondir. Oui je sais ça fait un peu «petit scarabée et maître yoda»  mais j’aime bien.

-« … » : parce que Christophe n’est pas exactement du genre à nous saouler de paroles mais c’est aussi pour ça qu’il nous plaît : il parle peu mais fait beaucoup.

Marianne