La Bretagne, ça nous gagne !


pharestmathieu_izarbeltza

Degemer Mat!

Il est une région qui résiste encore et toujours à l’envahissante standardisation, emprise d’une histoire et d’une identité fortes où les lieux de caractère ne manquent pas. Dans son défi de découvrir des sites atypiques, sortant de l’ordinaire et stimulant l’imaginaire, Autrement se lance à la conquête du pays du cidre et de la mer.

Comme Autrement ne cherche pas à s’aligner comme les menhirs de Carnac, mais à se différencier, c’est dans un esprit chevaleresque que notre petite équipe s’est réunie autour de la Table Ronde pour dénicher ses futurs graals: des lieux bretons qui sortent du lot.

Bercée par les contes et légendes entendus depuis sa tendre enfance, l’équipe d’Autrement n’hésitera pas à se perdre dans la forêt de Brocéliande, défiera les tempêtes de la Pointe du Raz, partira à la rencontre des corsaires malouins, sautera sur les Tas de Poids de Camaret en saluant la marine nationale en Rade de Brest, plongera dans le Golfe du Morbihan, goûtera au Kouign-Amann, aux galettes de sarrasin et au cidre (brut!) et n’hésitera pas à affronter les tempêtes de la mer d’Iroise à l’instar des phares mythiques de La Jument et d’Ar-Men !….

Et tout cela pour vous proposer une sélection de lieux à la décoration aussi raffinée qu’une huître de Cancale, à l’architecture aussi impressionnante que celle du Fort-la-Latte, aux panoramas aussi dégagés qu’en haut du phare de l’Île Vierge, aux paysages aussi sauvages que ceux des Îles de Batz, à l’accueil aussi chaleureux qu’un abri côtier lors des Grandes Marées, au confort aussi douillet qu’un sourire de bigoudène, à l’histoire aussi rocambolesque que celle d’Anne de Bretagne, aux découvertes insolites aussi surprenantes que celle de la faune de l’archipel de Molène…

Alors si, dans votre cirée ou sous votre chapeau rond (vive les bretons!), vous connaissez des chambres d’hôtes ou des hôtels vibrant au rythme du biniou et de la bombarde, n’hésitez pas à m’envoyer une missive par l’intermédiaire d’un cormoran, d’un macareux, d’une sardine, d’un druide (paraît-il qu’une prochaine réunion mondiale de druides se tiendrait au sommet de la montagne Sainte-Victoire…) ou d’un courriel.

Idem si vous vous sentez poussés par une soudaine envie de chouchenn, ne restez pas figés comme un menhir, mais devenez correspondant en visitant des lieux afin de participer à celle folle conception de notre dolmen Autrement.

Kenavo !

Willy

Photo: Phare de la Point Saint-Mathieu, par isarbeltza via Flickr

Publicités

Qui sera le cinquantième ?

images

Début Avril, suite à une réunion avec la Rédaction et la Direction (comprenez Marianne et Michel) ma nouvelle mission m’était attribuée : contacter les lieux sélectionnés en PACA par Marianne et planifier les reportages sur les maisons d’hôtes.

Les chiffres annoncés m’avaient alors semblé impossible à atteindre, tout comme passer outre ma phobie du contact téléphonique. Mais avec le temps, au fil des appels, la peur s’estompa et les réponses positives des maisons d’hôtes souhaitant prendre part à notre projet me donnèrent confiance en moi.

Les rendez-vous et les visites des lieux s’enchaînent, nos correspondants nous ramènent des photos magnifiques et des encouragements de la part de nos hôtes. L’objectif est d’avoir réalisé 50 reportages sur la première région pour le lancement du site prévu pour fin Juin, et tenez vous bien, nous en sommes à 49 !

Alors la grande question maintenant est de savoir quel sera le cinquantième établissement à nous recevoir sur les 10 qui attendent notre visite ?

D’avance merci à celui ou celle qui me permettra d’atteindre cet objectif, une belle étape de passée pour moi. Pour les autres adresses, pas de panique, nos reportages se poursuivent et nous entamons, un peu en avance, notre tour de France : nous venons d’attaquer l’île de France, l’Aquitaine et le Languedoc-Roussillon.

Delphine

Après la plage, les pavés

Tour Eiffel en porte-clés

Maintenant que Michel m’a officiellement intronisée, je prends la plume – enfin, le clavier mais c’est moins poétique – pour vous parler de ma première mission et par la même occasion, pour vous annoncer une grande nouvelle autrementesque : nous attaquons la capitale !

N’ayez crainte, nous n’avons aucune prétention terroriste, aucun coup d’Etat en préparation, nous commençons simplement à recenser pour Chambres à Part, les meilleures adresses à Paris et en Ile de France. Ca peut paraître moins glamour que la région PACA, il y fait certes moins beau, il y a moins la mer, mais j’ai déjà contacté des lieux dont vous me direz des nouvelles !

J’en profite pour vous mettre à contribution : si vous connaissez des chambres d’hôtes et/ou des hôtels sympas, n’hésitez pas à nous en faire part.

Qui dit adresses, dit visites, et là encore, c’est à vous de jouer. Vous avez l’opportunité, comme c’est déjà le cas en PACA, de devenir correspondants Autrement, c’est-à-dire de tester les lieux que nous souhaitons mettre en avant sur le site.

A suivre, donc ! J’aurai sûrement d’autres news à vous annoncer très bientôt, concernant l’Ile de France et pas seulement…

D’ici là, on attend vos contributions à notre folle aventure 😉

Anne-Laure

Photo : Porte-clés sur Flikr par ✿ Angélique

Dur métier

cavaliers

Depuis quelques semaines, nous parcourons la région PACA pour vous dénicher des lieux « A part ». Quand je dis nous, je pense aux membres de la Dream Team bien sûr, mais également à nos Correspondants, qui testent les lieux pour nous.

J’en profite pour remercier les hôtes et hôtels qui nous accueillent : nous sommes, presque à chaque fois, très bien reçus. Et l’on comprend tout l’intérêt de faire de vraies visites, sur place, qui permettent, au delà d’un beau site web, de se rendre vraiment compte des qualités – et des défauts – d’une adresse. Ce qui la distingue des autres. Ce qui la rend attractive, ou pas, pour telle ou telle clientèle.

Du coup, j’en profite pour partager l’un de nos coups de cœur, que j’ai eu le privilège de découvrir dimanche dernier : le Mas de Peint, en Camargue. Certains d’entre vous me feront remarquer, à raison, que l’on est plutôt dans les budgets très élevés (235 euros la chambre). Et c’est vrai que la vocation de Chambres à Part n’est pas de se limiter aux adresses haut de gamme.

Mais celle-ci sort du lot, c’est une certitude.

Imaginez : un Mas de plus de 4 siècle, au milieu d’un domaine de 550 hectares. Une tout petit hôtel, avec 8 chambres et 3 suites. Une déco soignée qui colle parfaitement à l’esprit du lieu, avec mobilier chiné et lignes sobres. Un jardin magnifique, où embaument le chèvrefeuille, la glycine, et bientôt le jasmin. Un dîner préparé sous vos yeux, dans la cuisine / salle à manger. Et de très bon moment passés avec notre hôte, Mme Bon.

Bref j’ai craqué.

En attendant une présentation plus complète sur Chambres à Part, n’hésitez pas à faire un tour sur leur beau Site Web.

Allez, une seconde photo, pour la route : la salle de bain de notre chambre.

Michel

PS : promis, notre prochain coup de cœur fera moins de 70 euros !

salle-de-bain

Les premières chambres à part

Casa Honoré

La première phase de test de chambres d’hôtes est lancée et déjà, quelques lieux nous font confiance et acceptent de nous recevoir, afin que nous puissions « tester » leurs établissements, roder notre process de visite, prendre les premiers clichés .

Les tous premiers à m’avoir reçue, je me suis dévouée (et oui il faut bien savoir faire des sacrifices quand on veut travailler Autrement ;-)) sont deux adresses marseillaises :

  • Les Amis de Marseille : une adresse chaleureuse entre Castellane et La Plaine. Philippe et Jean-Laurent reçoivent leurs hôtes comme des amis dans leur duplex au 6ème étage d’un immeuble moderne de la rue de Lodi. Mais ne vous fiez pas à l’architecture du bâtiment : à l’intérieur, le décor est Art Déco et la vue plonge, imprenable, sur la Bonne Mère. L’accueil très attentionné et les conseils de nos « hôteliers » complètent le charme de ces trois chambres.
  • Casa Honoré (photo) : un bain de déco pure dans une ancienne imprimerie transformée en riad au style industrialo-métissé qui s’articule autour d’une sublime piscine entourée de sa jungle. Un goût très sûr ? Et pour cause, Annick Lestrohan est la créatrice de la marque de mode et déco Honoré. Ses chambres sont belles, luxes et épurées. On y goûte le calme des lieux et la discrétion de leur propriétaire.

Jean-Laurent, Philippe et Annick : merci encore ! Vos premiers « oui » nous ont donné confiance et nous permettent aujourd’hui de contacter d’autres lieux, forts d’une première expérience réussie.

Les prochains à nous recevoir très bientôt et nous les en remercions : la Villa Monticelli à Marseille, la Villa Santa Fe à Saint Rémy de Provence, le Prince Noir aux Baux de Provence, l’hôtel Windsor à Nice …

Nous continuons à chercher des adresses qui « sortent du lot ». N’hésitez pas à nous en proposer de nouvelles en Paca et ailleurs !

Marianne

Eric, Agathe, Christèle : we love you !

Bon, déjà 3 lecteurs du blog qui 1/ ont compris le concept 2/ont apporté leur pierre à l’édifice. Bravo et merci à eux. On ne le dira jamais assez : seuls, on n’arrivera pas à dénicher toutes les bonnes adresses qui correspondant à notre ligne éditoriale. Voici, en quelques mots, leurs premières suggestions, et il y a déjà du très bon.

Honneur à Eric (un gars qui fait des trucs bien pour les non-voyants, voir Akompas) qui nous a suggéré une adresse qui a l’air vraiment top : Le Domaine Sainte-Cécile, en Camargue, à 10 mn d’Arles. Un ancien Monastère, une déco sobre et soignée, qui marie magnifiquement un bâti ancien et des éléments plus modernes, des proprios visiblement passionnants, et un prix qui semble tout à fait correct pour le niveau de prestation (chambre entre 90 et 115 € pour 2). On est pile dans la ligne éditoriale d’Autrement, et on a déjà envie d’y aller.

Agathe nous a proposé une adresse originale. Pas étonnant : elle a été formée à bonne école :-), et bosse maintenant dans une agence très créative (see Bleuroy). Une ancienne boulangerie (?) en plein centre ville de Rouen. 3 grandes chambres – quasiment des appartements –  dans une vieille maison à colombage, des petits-dej super copieux, un lieu qui fait aussi boutique gourmande (pain, confiserie, petite épicerie) et, là aussi, un tarif bien étudié (60 à 80 € la nuit pour 2), on en salive déjà.

Quand à Christèle, qui bosse actuellement chez LA référence des Cityguides français (on se refait pas … remember Cityvox), elle nous suggère l’inévitable Yourte. Là, on est plus partagé : l’idée d’origine est assez géniale (un habitat mobile, sain, fonctionnel et original), mais on commence à en voir un peu partout, et on soupçonne un peu l’épuisement du concept. En même temps, Chriss nous a rassuré : cette adresse là est bien située, au pied des Alpilles, les tarifs sont attractifs (70 € pour 2) et l’accueil parfait.

On attend d’autres suggestions : à vos plumes !

Michel