Lancement de RoomRoom.com

 

L’histoire …

… commence dans la cafeteria de l’IAE d’Aix en Provence. Une étudiante du cours de MBA me pose une question toute simple : un jour j’ai réservé une chambre d’hôtel non remboursable, j’ai du changer d’avis, et je n’ai trouvé aucun site web qui me permette de revendre ma réservation. Pourquoi n’existe-t-il pas un tel service ?

Cette question aurait pu rester dans un coin de mon cerveau (je ne compte plus les suggestions d’amis commençant par « ce serait bien si on pouvait … »), mais elle a tout de suite pris une place à part. Parce qu’un tel site rendrait clairement service à de nombreuses personnes, aujourd’hui sans solution alternative. Mais surtout parce que le vendeur ne serait pas le seul gagnant : pour peu que l’offre soit bien positionnée en prix, l’acheteur se retrouverait lui aussi grand bénéficiaire d’un tel service.

En discutant sur le chemin du retour avec mon ami Yann le Fichant (Breton. Rugbyman. Chef d’entreprise. Comment ne pas lui faire confiance ?), je me rends compte que nous sommes typiquement dans une situation pour laquelle un service qui n’existe pas encore ne ferait que des gagnants, et crée de la valeur sans en détruire pour un tiers. Car, et c’est là que ça devient intéressant, que deviennent ces chambres aujourd’hui payées et non consommées ?

Elles sont totalement perdues.

Si vous êtes un client ayant réservé une chambre non remboursable, et que vous ne pouvez finalement pas vous y rendre, quelle que soit la raison, vous pourrez tenter d’appeler l’hôtel ou le distributeur, vous avez très peu de chance d’obtenir le remboursement. Et pour cause : vous avez bénéficié d’un prix plus bas, avec des conditions restrictives, non annulables, et l’hôtelier ou le distributeur est tout à fait légitime lorsqu’il vous dit « Non, je ne peux rien faire ».

 

Le concept

Alors, plutôt que de tout perdre, pourquoi ne pas revendre cette réservation à un tiers, avec un discount plus ou moins élevé suivant l’attractivité de votre offre (on reviendra plus tard sur la définition de cette attractivité) ?

Imaginons que vous ayez réservé une chambre au prix de 100 €. Non annulable et non remboursable. Et que vous ne pouvez finalement pas vous y rendre. Vous allez perdre 100 €. Vous appelez le distributeur. Puis l’hôtel. Toujours la même réponse : impossible de vous rembourser.

En mettant cette réservation en vente, disons, 55 €, vous vous donnez la possibilité de gagner 55 € par rapport à votre situation actuelle (perte sèche de 100 €). A l’autre bout, l’acheteur de votre réservation va faire une économie de 45 €. Les deux parties sont – très largement – gagnantes.

Et c’est là que RoomRoom intervient. Pour mettre en relation ces 2 personnes, Roomroom joue le rôle de place de marché et intervient comme tiers de confiance. Le vendeur peut proposer sa réservation à la vente, avec tous les détails nécessaires (dates, hôtel, type de chambre, prix de départ, etc.). L’acheteur consulte les offres disponibles. Si l’une d’entre elles l’intéresse, il paye, RoomRoom lui garantit que l’offre est bien réelle et, une fois la réservation consommée, reverse au vendeur le prix de la chambre.


Exemple d’offre disponible pour le 18 mars prochain à Marseille.

C’est une mécanique déjà en place, avec un certain succès, sur d’autres secteurs, comme la billetterie de spectacles et les billets de train : voir Zepass, Kelbillet, Trocdetrain, même si ce dernier ne joue pas le rôle de tiers de confiance.

On a partagé cette idée avec notre premier cercle privé ou professionnel, et à chaque fois on a eu le même type de réaction : « c’est génial« , « ça m’aurait bien servi il y a quelques mois« , « excellente idée« . Plutôt encourageant donc, même si cela ne nous garantit pas le succès. Beaucoup de choses peuvent venir enrayer cette belle mécanique, qui n’est aujourd’hui qu’une « bonne » idée qu’il reste à mettre en œuvre.

Quelques mots sur le nom. On a cherché, réfléchi, tergiversé. On s’est même appelé Trocdechambre pendant quelques jours. Et on a eu l’opportunité de racheter ce beau nom de domaine, roomroom.com. Signifiant, prêt pour l’international, ludique, et clin d’œil à HotelHotel, on ne pouvait pas rater ça.

 

L’avenir

Le site est encore en bêta pour quelques semaines. Encore très rustique donc. On l’améliore petit à petit. N’hésitez pas à nous donner votre avis, vos conseils. On part un peu dans une toute nouvelle aventure, très différente de nos autres activités (chambresapart, hotelaparis, hotelhotel), on doit faire preuve de beaucoup d’humilité. Alors n’hésitez pas, même – surtout 🙂 – si c’est pour nous critiquer. Il y a peut être des choses que nous avons manquées, des questions auxquelles nous n’avons pas apporté de réponses.

Les premières offres sont disponibles ici. Les vendeurs, qui nous écrivent souvent pour quelles raisons ils ont changé d’avis, ont des « tranches de vie » sympathiques. L’un des premiers nous a indiqué qu’il se voyait dans l’obligation d’annuler son voyage car il venait d’apprendre que sa femme était enceinte.

On voit ça comme un signe, et on espère que RoomRoom est bien né !

Michel

Pour aller plus loin, un grand nombre de questions sont abordées sur nos FAQ.

Publicités

Devenez coworker chez Autrement

Depuis quelques années, le coworking (espace de travail partagé) se développe de plus en plus en France, et forcément Marseille n’échappe pas à la règle ! Les espaces de coworking ne s’y sont pas énormément développés pour le moment, mais… ça, c’était avant qu’Autrement vous propose un espace dédié au sein de ses nouveaux bureaux (oui, parce que depuis le dernier post du blog – en date de 2013 – il s’en est passé des choses !) 😉

IMG_7469

Situés place Felix Barret, en plein centre de Marseille, nous sommes installés depuis le mois d’octobre 2014 dans de magnifiques (oui oui, vous comprendrez vite) bureaux de 200m2. Et comme nous sommes une petite équipe de passionnés du web et du e-tourisme, on a décidé que ça serait sympa d’accueillir des coworkers dans nos locaux, afin de partager nos expériences, notre bonne humeur et surtout nos superbes bureaux (on aurait pu adopter des chats mais … en fait, non).

C’est aussi, pour nous, un moyen de pouvoir faire de nos locaux un véritable lieu de partage et d’échange entre professionnels, et de partager le coût du loyer.

Le coworking chez Autrement, version pratique

Nous louons des bureaux avec un accès aux espaces communs suivants :

  • une très belle salle de réunion avec possibilité de mettre en place des visio-conférences
  • une grande cuisine toute équipée (plaques, micro ondes, frigo, congélateur et lave-vaisselle)
  • les indispensables type photocopieuse, accès WIFI haut débit, etc.

  

Pour la location d’un bureau, comptez 160 euros / mois HT, payable au trimestre. A notre connaissance c’est assez compétitif, d’autant plus que l’emplacement est assez idéal, devant la préfecture, en plein centre ville. Et le petit bonus, c’est que chez Autrement, on a la bonne humeur et le thé en plus (ou le café mais ça, faut voir avec Jérémy) ! On fournit également le bureau et la chaise qui va avec (sympa hein ?!) 😀

On aime avoir comme co-workers des personnes qui sont dans le même état d’esprit que nous, mais aussi dans le même secteur d’activité. A l’heure actuelle, nous accueillons déjà dans nos locaux des coworkers travaillant dans la communication, pour un site de voyage sportif ou bien encore dans les logiciels pour des festivals. Des profils variés, complémentaires, avec qui nous échangeons régulièrement !

Toutefois, nous nous réservons évidemment le droit de choisir nos coworkers, puisque nous souhaitons collaborer avec des personnes qui correspondent à notre univers et à nos envies. Nous avons 4 bureaux disponibles.

Pourquoi venir coworker chez Autrement ?

Louer un bureau chez Autrement, vous l’aurez compris, c’est bénéficier de locaux très bien situés et de la possibilité d’échanger avec des personnes aux profils divers. C’est aussi l’opportunité de vous faire de nouveaux collègues, d’échanger avec d’autres personnes, de proposer vos services ou de demander de l’aide si besoin !

L’idée, c’est vraiment d’entretenir l’esprit participatif qui règne dans nos bureaux. Mettre en commun nos compétences, nos réseaux, échanger… Voici ce qui nous anime chez Autrement !

Et l’on espère accueillir très bientôt de nouveaux coworkers puisqu’il nous reste des bureaux disponibles donc si l’aventure vous tente, alors n’hésitez-pas à contacter Michel (michel(@)autrementlemail.fr) !

Alors… On se voit bientôt ? 🙂

(article rédigé à 4 mains par Amélie et Coralie)

Autrement recrute un développeur web expérimenté et multi-compétent

Autrement recrute un(e) dev web

La société Autrement — qui édite les sites Hotel Hotel et Chambres à Part — cherche à renforcer son équipe technique avec des personnes expérimentées et multi-compétentes dans le domaine du développement web (au sens large).

L’annonce de recrutement de rédacteurs et les propositions de stage illustrent bien l’état d’esprit général de l’entreprise.

Contexte technique

L’équipe technique est actuellement composée de 3 personnes : Christophe Moins (twitter/GitHub), Colin Darie (twitter/GitHub) et Jérémy Lecour (blog/twitter/GitHub). Elle gère tout se qui se passe dans un navigateur, une appli mobile, un terminal Unix/Linux, …

Le gros de notre travail porte sur Hotel Hotel : un guide et comparateur des hôtels partout dans le monde, fait pour faciliter la recherche et le choix d’hôtels ainsi que la comparaison des prix chez les différents marchands.

C’est une grosse machine, faite principalement de Ruby (avec Rails pour la partie web), de multiples bases de données (MySQL/SQLite, Redis, MongoDB, Elasticsearch), de plusieurs APIs XML/JSON, d’une bonne dose de HTML/CSS/Javascript et d’une paire d’applications mobiles (iOS et Android). Les différents composants sont répartis sur des serveurs sous GNU/Linux.

Nous sommes organisés de manière fluide en essayant d’avoir une approche agile, mais pas dogmatique (cf. présentation From no code to a profitable business par Jérémy lors de RuLu 2013).

Profil recherché

Pour travailler avec nous, il faut être prêt à :

  • travailler seul autant qu’en pair-programming ;
  • intervenir sur plusieurs sujets en même temps ;
  • suivre un plan, mais accepter de le changer souvent ;
  • être autonome et responsable ;
  • basculer fréquemment entre prudence/conservatisme et expérimentation/innovation ;
  • avoir l’esprit d’équipe et communiquer abondamment ;
  • apprendre constamment, par soi-même ou en groupe ;
  • construire pour le long terme (le code et l’équipe).

Modalités

La société est basée à Marseille, mais certains d’entre nous vivent et travaillent ailleurs. Nous nous adaptons aux contraintes de chacun, une fois la confiance établie. Les compétences, la motivation, l’envie d’innover, l’obsession de l’expérience utilisateur … voilà ce qui nous paraît réellement déterminant.

Il s’agit d’une embauche durable, devant déboucher sur un CDI.

Il est évidemment possible de nous contacter et même nous rencontrer pour des questions, faire connaissance et voir si le courant passe, en savoir plus sur les sujets, … Le premier pas est d’envoyer un mail à job [a] autrementlemail.fr ou de contacter directement un membre de l’équipe.

À vous de jouer !

Autrement recrute des rédacteurs en langue étrangère

 

Autrement n’enfile pas les perles, elle cherche à les recruter !

L’équipe édito de la société Autrement qui a créé hotelhotel.com et chambresapart.fr cherche des rédacteurs bilingues pour animer et traduire ses sites dans les principales langues européennes.

Avec Hotel Hotel, nous avons construit un guide éditorial qualitatif (en plus d’un comparateur) qui sélectionne les meilleurs hôtels partout dans le monde, en s’adressant à un public francophone. Notre credo : la qualité et la pertinence du contenu est une vraie valeur ajoutée. La prochaine étape est d’internationaliser notre guide mais il n’est pas question de s’arrêter à la simple traduction du site (même si c’est la première étape). Nous recherchons des rédacteurs bilingues, dont la langue maternelle sera l’anglais, l’espagnol, l’italien, ou l’allemand, qui pourront être responsables des contenus du site sur les pays cibles et qui pourront s’adresser à un public non francophone sans
décalage …tout en conservant notre ton.

Par ailleurs, nous sommes une petite équipe très soudée — bien que géographiquement dispersée (un noyau dur à Marseille, une directrice éditoriale à Bruxelles, un développeur en Ardèche) — qui travaille dans un cadre détendu et transparent, avec beaucoup d’autonomie donnée à chacun. De l’enthousiasme également. Le genre de boîte où les gens se réunissent régulièrement en dehors du boulot, pas parce que c’est « corporate » mais parce qu’on en a simplement envie. Et aussi accessoirement parce qu’il y a une grosse émulation pâtissière au sein de la société et que nous ne ratons jamais une occasion de manger :-).

Pour en savoir plus sur notre histoire et nos valeurs, lire le blog autrementleblog.fr

Plus concrètement le rôle de ces rédacteur(trice)s sera de :

  • Rédiger des news, articles, dossiers liés au tourisme et aux hébergements du/des pays cibles dans leurs langues respectives
  • Être force de proposition sur des thématiques de dossiers et d’articles
  • Coordonner, relire, corriger des contenus fournis par les contributeurs des sites (pigistes, correspondants) dans les pays couverts.
  • Rechercher et sélectionner les meilleures adresses dans chaque ville dans les pays couverts par la langue
  • Améliorer la base de données de lieux (dédoublonnage, vérification de données pratiques, actualisation).

Le profil recherché :

  • De langue maternelle anglais, espagnol, italien, ou allemand et parfaitement bilingue
  • De formation en communication ou journalisme. Avec ça, il faut une bonne plume et une orthographe irréprochable.
  • Plutôt voyageur(se), très curieux(se) et de bonne humeur
  • La rigueur, l’autonomie et la fiabilité sont des qualités très importantes pour nous.
  • Une certaine maturité est nécessaire pour travailler sans flicage
  • Avec au moins une expérience dans la rédaction et l’intégration de contenus web, très à l’aise avec les outils de cet univers (back office, chat, google hang-out, SEO… si ces termes ne vous disent rien, ça va être compliqué) et sensible aux problématiques de référencement.
  • capable, progressivement, d’encadrer d’autres rédacteurs, traducteurs, pigistes, etc …

Conditions : Prestation, CDD ou CDI
Rémunérations : variable suivant niveau d’expérience
Lieu : Marseille ou Bruxelles
Contact : CV + lettre de motivation par e-mail à Marianne Sérandour (ajouter mon prénom @ autrementlemail.fr)

Peut-on faire baisser les prix en augmentant la réalité ?

On y pensait dès le début : le concept d’HotelHotel, c’est bien, mais ce serait encore mieux de pouvoir en profiter sur son téléphone mobile.

Pour plein de raisons.

Parce que le mobile, on l’a toujours sur soi, même en déplacement. Parce qu’on a parfois raté son train / avion. Parce qu’on aime bien, de temps en temps, se décider au dernier moment, et ne pas tout prévoir à l’avance. Parce qu’on a parfois envie d’une chambre d’hôtel « rapidement », pour des raisons que nous ne détaillerons pas ici…

Bref on souhaitait depuis longtemps lancer une version mobile d’HotelHotel.

Attention : l’idée n’est pas de suivre le mouvement en se disant « tiens, tout le monde a une appli iphone, pourquoi pas nous ? ». On a préféré se poser autour d’une table, et réfléchir à l’usage d’un tel service. C’est un peu paradoxal, mais innover prend du temps. Car on part toujours de l’usage, en essayant de faciliter la vie des gens, avant de déterminer les innovations techniques qui seront nécessaires.

Avant même que l’on se lance dans ce projet, il y avait déjà de nombreuses applications de recherches d’hôtels, dont certaines très bien faites. D’autres sont apparues entre temps.

Mais aucune application qui allie la puissance et la transparence d’un comparateur, d’une part, et la navigation ultra intuitive permise par la Réalité Augmentée, d’autre part.

Au final, ça donne ça : un service qui identifie en quelques secondes – et en un seul clic – les hôtels qui ont encore des chambres disponibles, pour le soir même, au meilleur tarif, autour de soi. Avec la possibilité de les visualiser les hôtels en pointant l’appareil photo du téléphone dans la direction souhaitée. Voici une copie d’écran qui permet de s’en rendre compte.

IMG_1007

On a testé l’appli pendant 4 semaines : ça marche. Mieux que ça, on lui a trouvé un usage qu’on n’avait même pas imaginé. On vous laisse deviner lequel … et on reviendra la dessus un peu plus tard.

Dernier point : l’appli est gratuite. Et elle risque de vous faire économiser beaucoup d’argent. Avec ça, vous pourrez toujours vous payer une jupe, ou en offrir une à votre compagne : n’oubliez pas que qu’aujourd’hui nous sommes le 25 novembre !

Pour télécharger l’appli, c’esi ICI.

Michel

PS : on prépare déjà la version Androïd

Une journée particulière

logo_200

Aujourd’hui, le 7 octobre 2010, chez Autrement, on est super fiers. Et super stressés.

On lance enfin, après des mois de travail, note second bébé : HotelHotel.

On ne reviendra pas sur la somme de jus de cerveaux, les centaines d’heures de débat acharné (il est beau ce vert, non ?), les petites joies et les grandes douleurs que nous avons connues … on préfère plutôt partager avec vous l’origine de ce site, comment il est né, comment il a évolué dans nos têtes. Et comment nous sommes arrivés à cette première version.

Au début, donc, nous sommes partis d’un constat simple : pourquoi les Guides papier que nous utilisons pour préparer nos voyages au long cours et nos week-ends urbains (j’ai pas mieux comme traduction de « Citybreak »…) n’ont-ils pas d’équivalent sur le web ? Pourquoi les LonelyPlanet, Routard et autres guides de voyage n’ont ils pas réellement et entièrement basculé sur le web ? Quel média, aujourd’hui, fait référence sur la recherche d’hôtel ? On a bien Allocine pour le cinéma, Cityvox pour les restos … mais qui pour les hôtels ?

Je ne parle pas des sites d’avis, qui sont très utiles, et pour certains très bien fait. A nos yeux cela suffit pour une partie des internautes. Mais d’autres (la majorité ?) accordent une grande valeur au point de vue de spécialistes, de véritables professionnels qui sont capables de sélectionner les meilleures adresses. Qui savent faire la part des choses entre tous ces avis, parfois contradictoires. Qui sont capables d’extraire les points clés, et factuels, pour chaque adresse sélectionnée. Une sorte de mix entre les bénéfices énormes du Web 2.0, et la valeur ajoutée évidente de vrais Rédacteurs.

Je ne parle pas non plus des sites de Réservation (Booking.com, Expedia, Hotels.com) : ils sont en général excellents, mais ce sont des distributeurs. Ce n’est pas un jugement de valeur, mais c’est parfois délicat de faire confiance à Carrefour pour avoir un avis impartial sur un téléviseur … Et aucun distributeur n’a la totalité de l’offre disponible sur le marché.

Là, c’est le deuxième effet Kiss cool.

HotelHotel ne se contente pas de vous guider dans votre recherche d’hôtel : on compare aussi les prix. Sans quitter le site, sans fenêtre pop-up intempestive. Et vous pouvez vérifier : comparer les prix est très, mais alors très utile. On avait d’ailleurs écrit un billet la dessus. Pour faire bref : un comparateur, c’est 3 fois plus d’hôtels proposés,. Plus de dispos lorsque les hôtels semblent complets. Et c’est un gain de prix parfois considérable : il n’est pas rare de gagner plusieurs dizaines d’euros par réservation.

Voilà ce qui nous a motivés. C’est à la fois très ambitieux – certains diront même mégalo – et tout à fait limpide. Pour nous, tout au moins !

Notre job, maintenant : vous prouver qu’on est capables de faire tout ça. Et le faire savoir, car ce marché est très concurrentiel. Il sera difficile de se faire place. ça tombe bien : on aime bien les combats difficiles.

N’hésitez pas à répandre la bonne parole !

Michel

1 ou 2 stages possibles dans l’équipe technique

Autrement recherche 1 ou 2 stagiaires pour son équipe Développement

L’équipe technique d’Autrement s’amuse (enfin travaille) avec plein de jouets technologiques différents pour produire ses sites web (http://chambresapart.fr/, http://hotelhotel.com/, …) et ses applications mobiles (Apple iOS puis Google Android).
Pour ça on manipule des langages aussi variés que Ruby, PHP, Objective-C, Java et Javascript, on utilise des bases de données SQL et NOSQL, on fait du design en HTML/CSS, …

Nous recherchons 1 ou 2 stagiaires à qui nous pouvons proposer de participer pendant quelques mois à la mise en place, la maintenance et l’évolution de technologies et composants stables/éprouvés autant que chercher du côté d’éléments émergents/innovants pour utiliser au mieux les outils disponibles.

Plus concrètement, voici les différents aspects sur lesquels nous avons pensé que des stagiaires pourraient nous aider tout en bénéficiant de notre encadrement et d’une opportunité de formation dans un contexte d’entreprise en pleine activité.

  1. Participer à l’évolution des applications et sites web au niveau de l’intégration HTML et CSS. Il s’agit autant d’optimiser l’existant que d’ajouter des nouveautés. Nous sommes très attentifs au respect des standards du web, de la qualité du code des sites et de l’application des meilleures pratiques. Les questions de référencement ont une également part importante dans nos orientations.
  2. Nous disposons actuellement d’une première application mobile pour iPhone. Elle est connectée à notre API interne pour geolocaliser l’utilisateur, lui proposer de retrouver les hotels alentour et de vérifier leurs disponibilités et prix. Cette application va continuer d’évoluer et devra également exister pour la plateforme Android.
  3. Nous sommes en lien avec les WebServices d’une dizaine de centrales de réservations d’hôtels. Leurs bases de données et la notre sont étroitement connectées et ces liens évoluent régulièrement : nouveaux partenaires, nouvelles données disponibles, évolution des API distantes, … Nous devons généraliser nos processus, les fiabiliser et suivre les évolutions.
  4. Nous pressentons que l’on pourrait simplifier l’exploitation de nos données et en faire un meilleur usage qu’actuellement. Les bases de données autres que SQL (Redis, MongoDB, … par exemple) permettent d’organiser les données différemment et dans certains cas de coller au plus près de la manière dont on s’en sert. Nous souhaitons étudier en détail ces technologies « émergentes », les tester sur nos propres données et voir si les paradigmes qu’elles proposent peuvent nous servir. C’est donc un travail de R&D et de prototypage qui va devoir être accompli pour préparer une éventuelle migration (ou pas) vers ces nouveaux systèmes pour tout ou partie de nos données.

Plutôt que de rédiger un profil de stagiaire, nous avons préféré décrire sur quoi nous allons travailler dans les prochains mois. Nous cherchons des personnes qui se sentent motivés pour participer à un ou plusieurs de ces différents aspects et apporter une valeur par leur capacité et compétences.

Nous proposons des stages (conventionnés et indemnisés) de 3 à 6 mois (le plus long est le mieux), dans nos locaux au centre-ville de Marseille.
Nous accordons une grande importance dans l’équilibre d’intérêt entre les stagiaires et l’entreprise. Tous doivent y gagner, de manière équitable.

Il est évidemment possible de nous contacter et même nous rencontrer pour des questions, faire connaissance et voir si le courant passe. Le premier pas est d’envoyer un mail à job [a] autrementlemail.com ou de contacter directement un membre de l’équipe si on se connaît déjà.

Nous n’avons pas d’exigence particulière en terme de diplômes ou de formation, mais beaucoup plus sur la motivation, la capacité à apprendre, s’insérer dans un groupe et se responsabiliser dans un espace de libertés relativement important.

À vous de jouer.