C’est pour quand ?

les 2 petits d'Autrement

C’est la question que l’on me pose le plus souvent ces derniers temps … non il ne s’agit pas d’une grossesse, quoique ?
Ben oui Chambres à Part est officiellement en ligne depuis bientôt un an et a déjà de nombreux adeptes et usagers, les reportages vont bon train, l’équipe éditoriale s’est étoffée, bref ça roule. Mais qu’en est-il du deuxième projet ? Ça bosse dur aussi sur Wishbed ! Michel en parle bien mieux que moi, les gars à la technique aussi d’ailleurs ! Encore un site audacieux, gourmand d’énergie et sur lequel reposent beaucoup d’espoir et d’attentes.

Du coup comment répondre précisément à la question de mes amis ? Difficile pour moi, j’ai parfois l’impression de nager entre deux eaux, je n’arrive pas à me défaire complètement de Chambres à Part, le premier né, et à me consacrer entièrement au cadet. Je ne l’abandonne pas loin de là, il faut juste trouver un nouvel équilibre et c’est pareil pour chacun d’entre nous quand la famille s’agrandit.

Manque de motivation ? Certainement pas ! Impossible de ne pas être passionné par cette nouvelle aventure tellement différente en bien des points. J’apprends tous les jours et dans tous les domaines : éditorial bien sûr, mais aussi technique, stratégique, la communication, le référencement, le management autant d’aspects structurant d’une société.

Quand j’en parle on me dit « Tu travailles dans une grosse boîte dis donc! » ce qui me fait sourire et je réponds « Non non, une petite start-up ». Et là de beaux yeux exorbités me scrutent, dubitatifs. Il se passe tellement de choses, ça va si vite et pourtant pas assez parce qu’on voudrait pouvoir montrer chaque jour les avancées et les améliorations. Ne cherchez pas on va garder encore un peu la surprise histoire de donner le jour à un petit frère aussi beau que le premier, oui Wishbed c’est la base, un comparateur que l’on veut performant et efficient, mais on vous réserve une autre surprise et de taille celle-ci !

Au bureau c’est un peu comme dans un couple, on est tous un gars une fille qui cherchons des réponses, avons des envies, des idées et il est parfois délicat d’aborder un sujet ou de faire valoir son avis plutôt que celui de l’autre. Mais c’est une histoire saine, solide et sereine, il n’y a pas de tabou, pas d’interdit, on parle librement sans pression et avec engouement, autour d’un bon gâteau maison ou verre (mais pas d’alcool hein, c’est pas bon pour le bébé).

De l’écoute, de l’attention et beaucoup de complicité voilà des ingrédients indispensables au bon développement de ce projet. Bien entendu il y a des jours où on est fatigué, on a moins envie parce qu’il pleut ou qu’il fait trop chaud, on a l’impression de pas avancer, bref, on est humain et faible, mais il y a toujours quelqu’un pas loin pour vous tirer vers le haut, soulever une question qui fait naître une nouvelle étincelle et hop, c’est reparti de plus belle.

« Delf c’est quoi ce billet ?? » ah c’est sûr c’est moins technique, moins informant que ce que peut écrire Michel d’habitude, mais c’est aussi Autrement, c’est la vie, c’est d’un deuxième enfant dont on parle, et comme bien souvent quand on parle d’eux, c’est pour ne rien dire sinon qu’on donne le meilleur de nous même pour eux et qu’on les attend avec envie et impatience 🙂

Delphine

Publicités

Qui sera le cinquantième ?

images

Début Avril, suite à une réunion avec la Rédaction et la Direction (comprenez Marianne et Michel) ma nouvelle mission m’était attribuée : contacter les lieux sélectionnés en PACA par Marianne et planifier les reportages sur les maisons d’hôtes.

Les chiffres annoncés m’avaient alors semblé impossible à atteindre, tout comme passer outre ma phobie du contact téléphonique. Mais avec le temps, au fil des appels, la peur s’estompa et les réponses positives des maisons d’hôtes souhaitant prendre part à notre projet me donnèrent confiance en moi.

Les rendez-vous et les visites des lieux s’enchaînent, nos correspondants nous ramènent des photos magnifiques et des encouragements de la part de nos hôtes. L’objectif est d’avoir réalisé 50 reportages sur la première région pour le lancement du site prévu pour fin Juin, et tenez vous bien, nous en sommes à 49 !

Alors la grande question maintenant est de savoir quel sera le cinquantième établissement à nous recevoir sur les 10 qui attendent notre visite ?

D’avance merci à celui ou celle qui me permettra d’atteindre cet objectif, une belle étape de passée pour moi. Pour les autres adresses, pas de panique, nos reportages se poursuivent et nous entamons, un peu en avance, notre tour de France : nous venons d’attaquer l’île de France, l’Aquitaine et le Languedoc-Roussillon.

Delphine

Du côté de chez nous

Ça y est, on est à la maison, je peux enfin rayer avec joie cette ligne qui me résistait depuis plus d’un mois ! L’inconvénient majeur est la nouvelle taille de cette liste qui a quasiment triplé de volume grâce aux merveilleux aménagements que nous allons devoir faire.

Le challenge maintenant est multiple :

  • s’équiper aujourd’hui pour demain, et oui on va vite monter en charge, faut y penser
  • harmoniser ce nouvel espace et faire en sorte que chacun y trouve sa place et s’y sente bien
  • ne pas perdre de vue nos valeurs et trouver les fournisseurs qui pensent comme nous, ou presque
  • équiper correctement la cuisine : machine à café, gaufrier, fontaine à chocolat …

Mais pas d’inquiétude, nous sommes des pros de l’aménagement, aucun catalogue ne nous résiste, d’ailleurs Marianne parle suédois à merveille, c’est juste nous qui ne trouvons pas toujours la bonne page ^^.

Pas question cependant de retomber dans le piège du BUREAU, on veut que ça nous colle à la peau ! La recette ?

  • quelques pots de peinture,
  • une mesure de chinage,
  • une super dose de bonnes idées

et le tour est joué !

La démonstration prochainement, pour l’inauguration ….

Delphine

C’est pas vrai, tu bosses ? Mais où ??

Et oui tout arrive, et avec Autrement, je dirais même que ça se bouscule. Mon premier objectif: trouver des locaux, et là on pourrait se dire  « trop facile, à Marseille t’as que l’embarras du choix !!  »

Ben oui mais non, je suis surtout embarrassée par ce que je vois et l’absence de choix. Nous cherchons quelque chose de bien particulier, un endroit différent :

  • un lieu où on a envie d’aller travailler le matin sans ce dire : « ppfffffff, j’vais au bureau, encore »
  • un petit coin sympa, sans moquette « bleu des mers du sud », ce qui élimine tous les bureaux et centres d’affaires
  • bien situé, on va éviter le 130 m² au dessus du centre de désintox, oui je sais le charme de l’ancien, mais je touche pas de prime de risque
  • pas cher, ce qui est une notion relative selon l’arrondissement et l’agent immobilier
  • où y a rien à faire, si, prévoir une machine à café qui rentre sur le plan de travail de la cuisine, on a tout de même quelques impératifs nous !!

Donc, un seul constat : c’est le drame !!!! Rien ne colle ! J’arpente le centre ville comme une affamée d’immobilier, je déballe des tonnes de sourire et de courtoisie, sans forcer en plus, mais ça paie pas.

Parfois tout de même une lueur d’espoir, mais le proprio ou la copro ne veulent pas de société, un appart super sympa, rénové, méga superficie, mais qui a pour seule luminosité celle des ampoules électriques. Ou bien encore la perle qui colle sur tout (situation, sympa, pas de moquette, dans rue tranquille pas loin du pub, dans nos prix …) mais faut juste repeindre 90 m², une babiole …

Donc avis à tout ceux qui pensent qu’un « envoyé spécial chambre d’hôte » sommeille en eux, et qui souhaitent tester gratos le lieux les plus sympas :

  • brevet de peintre exigé
  • une expérience dans le décollage de moquette est souhaitée
  • test d’aptitude sur crépis : épreuve éliminatoire.

A défaut, si vous connaissez des agences sérieuses ou des locaux type ancien immeuble marseillais, à proximité des métro Vieux Port ou Préfecture, merci de me faire signe, moi aussi je veux barrer une ligne de ma « TO DO LIST  »

Delphine