Recherche Julien(s) désespérement

susan

Et oui, notre Julien s’en va la semaine prochaine, et Chambres à Part va très bientôt recruter un nouveau stagiaire.

Tous les détails en cliquant ici.

N’hésitez pas à répandre la bonne nouvelle !

Michel

PS : pour suivre Julien à la trace, ou simplement lui demander, en off, ce qu’il a réellement pensé de son stage chez Autrement, voici son compte Twitter et son profil Facebook

Publicités

Trouver son nom

clavier_chocolat

Il y a quelques semaines de cela, nous écrivions quelques lignes pour vous raconter notre recherche du moment : un nom pour pour notre site sur les modes d’hébergement « autres ». Plusieurs billets relatent cette quête (c’en est une). Résultat : non seulement on est contents d’avoir trouvé un nom qui nous plaît, mais, plus encore, ravis de constater l’efficacité de ce blog, puisque c’est par son intermédiaire que le nom finalement choisi a été suggéré.

Du coup, on remet ça ! On se dit que c’est là l’occasion de remettre une caisse de champagne comme incentive. Rappelons la règle : celui ou celle qui aura suggéré le nom qui sera finalement adopté, et bien celui-ci (ou celle-là) se verra offrir une caisse de 6 bouteilles. Tchin.

Quelques précisions : le second site que nous allons lancer est à la fois un guide et un comparateur de prix sur les hôtels. En d’autres mots, ce site a pour objectif :

  • de vous aider à trouver un hôtel, avec tout ce que cela signifie comme valeur ajoutée éditoriale et communautaire (un grand choix d’adresses, un contenu détaillé et factuel, des avis d’internautes nombreux et utiles, un ensemble de moteurs de recherche et filtres qui permettent de sélectionner des adresses qui vous correspondant vraiment)
  • une fois votre hôtel choisi, de comparer les dispos et les prix sur l’ensemble des centrales de réservations du marché; et oui : notre expérience prouve que les écarts sont souvent assez importants !

Le site proposera des hôtels sur toute l’Europe, dans toutes les gammes de prix, en ville, en bord de mer, à la campagne… Des hôtels de chaîne comme des indépendants. Des bons … et des moins bons. Mais ça, ce sera à vous, internautes, de nous le dire.

Du coup, le nom du site doit prendre en compte tous ces éléments. Mieux : il doit, idéalement, respecter les contraintes suivantes :

  • être simple à écrire, prononcer et retenir (plus encore que pour chambresapart, finalement un peu long, en tout cas plus complexe que le brief initial ne le laissait entendre)
  • tout pareil … mais pour un public anglophone : là, ça commence à devenir compliqué !
  • idéalement, qui permette de diffuser l’une, voire les deux promesses du site : aider au choix, d’une part, comparer les prix, d’autre part

Au final, on retombe sur notre bon vieux débat de nom signifiant (type Seloger) ou non-signifiant (type LaFraise). Et on n’a toujours pas tranché. On a bien quelques idées, mais pour l’instant rien de transcendant.

A vous de jouer.

Michel

PS ; j’en profite pour rappeler, à ceux qui ne seraient pas déjà inscrits, qu’un groupe Facebook permet de soutenir et suivre le projet Autrement

En quête de Sens

sens

Bon, tout de suite, un titre pareil, on sait qu’on ne va pas trop rigoler. Mais quand même : le sujet est important. S’il n’y a pas un socle commun sur lequel on peut bâtir quelque chose, on sent bien que l’édifice est fragile. On pourra toujours dire, façon Dalida et Delon, que ce ne sont que des mots, encore des mots, toujours des mots. Mais nous avons la faiblesse d’y croire. Nous, c’est à dire les 4 premiers qui ont choisi cette aventure.

Le premier document que j’avais écrit sur le sujet date du 18 septembre 2008. En le relisant, je trouve qu’il est de plus en plus pertinent, quand on voit l’évolution économique de ces derniers mois. Un peu comme si l’absence de sens, qui caractérise le système que nous avons connu ces dernières années, devenait chaque jour un peu plus évidente.

En effet, la première des valeurs que nous souhaitons partager, c’est justement celle-là : Autrement est une entreprise avec un Sens. Qu’est-ce que nous entendons par là ? Tout simplement que la recherche du profit n’est pas le seul objectif. Qu’une entreprise, en tant qu’organisation humaine d’une part, en tant que moteur économique du pays (ça, nous y croyons ferme), doit assumer des responsabilités beaucoup plus vastes que la seule rémunération de ses actionnaires.

Entendons nous bien : il ne s’agit pas d’une œuvre caritative : il y a d’autres structures pour cela, que chacun, à titre individuel, peut décider de soutenir. Mais l’Entreprise, avec un grand E, doit assumer d’autres responsabilités. Qu’elles soient sociales (embaucher et former des jeunes, lutter contre toute forme de discrimination, voire favoriser certaines embauches, etc.) ou environnementales (diminuer son empreinte carbone, limiter ses déplacements, économiser les ressources non renouvelables, …). Concrètement, on ne sait pas encore toutes les formes que cela va prendre (vos idées sont les bienvenues …), mais l’essentiel et d’en prendre la direction.

Pour commencer, et on a conscience que ce n’est qu’un début, on a choisi d’être en centre ville, et de rembourser l’abonnement RTM à tous les salariés. Histoire d’éviter tout déplacement en voiture. Voire, mieux, de se passer complètement de voiture. Ce qui est mon cas. Pour l’instant, et j’espère « tenir » le plus longtemps possible, la carte Le Vélo et l’abonnement à Autopartage suffisent amplement pour profiter au mieux de Marseille.

Pour la suite, on a pas mal d’idées (depuis une contribution sur CA, façon 1% Patagonia, jusqu’à la rénovation d’un vieil édifice en … chambre d’hôte), mais il faut que ça mûrisse un peu. Et, surtout, nous devons faire la preuve que nous savons faire rentrer suffisamment d’argent avant de le dépenser. Car pour l’instant nous dépensons, et ce n’est pas la partie la plus difficile ! Ce qui me fait penser qu’il faut rajouter l’humilité à la liste des valeurs à partager. Car c’est bien beau d’avoir des idéaux, nous devons d’abord faire nos preuves …

Plusieurs posts sont prévus bientôt pour détailler les autres Valeurs d’Autrement. A très plus, donc.

Michel

PS : merci à FinalFrontier Design pour l’illustration

La Dream Team

Il y avait l’équipe de basket des USA aux JO de 1992. Il y a désormais l’équipe d’Autrement millésime 2009 :-).

C’est bien simple : quand j’ai imaginé les 3 premiers noms, les 3 personnes avec qui je souhaitais tenter l’aventure, c’est à eux que je pensais. Pourtant, je savais qu’il y aurait quelques obstacles. Entre Marianne qui venait de déménager sur Bruxelles, Christophe déjà en poste et Delphine au beau milieu de sa reconversion professionnelle, j’étais loin d’imaginer que tous trois répondraient favorablement, et aussi rapidement.

Honneur aux Dames : Delphine Marquier est notre super assistante. Pas seulement parce qu’elle est super tout court, mais aussi parce qu’il y aura des milliers de choses à faire pour commencer, parce que je lui fais une confiance à 100%, et qu’elle va nous débrouiller un nombre incalculables de situations. Les Marseillais l’ont peut-être déjà croisée : elle travaillait au Pôle Média, chez Marseille Innovation. Après un passage par la création d’entreprise (je lui laisserai le soin de raconter tout ça), elle ne pouvait pas faire autrement que rejoindre cette aventure.

Marianne Serandour est notre Responsable de la Rédaction. C’était, à peu de choses près, les responsabilités qu’elle avait chez Cityvox, avant de partir à Bruxelles avec son homme. La différence avec Cityvox, c’est qu’on va faire un peu moins (en nombre de lieux sélectionnés), mais un peu plus (en contenu, en photo). Se concentrer sur les hébergements, et prendre le temps de rassembler une info fiable, vérifiée, utile et, pour la partie chambre d’hôtes, avec une identité forte. Il s’agira donc de gérer des rédacteurs, des pigistes, des super contributeurs, un prestataire de saisie. ça tombe bien : manager des gens, elle sait faire. Je la voulais elle, alors qu’elle est Belge depuis peu. C’est dire si elle faite pour ce poste.

Christophe Moins est notre Directeur Technique. Il quitte son poste chez Cibleclick à Aix pour rejoindre cette aventure avec une responsabilité hautement stratégique pour un site web : le développement … des sites (front et back-office). Nous on le connaît bien, car c’était l’un des plus brillants de nos développeurs chez Cityvox. Du genre à trouver des idées géniales qu’on avait même pas imaginées, du genre à résoudre un problème insoluble dans la journée, avec aussi cette qualité rare : savoir développer des sites tout en gardant un oeil d’utilisateur. Ne vous fiez pas à son flegme : c’est une arme de destruction massive (pour la concurrence). En plus il vient de basculer du monde PC au monde MAC. La preuve ultime qu’il est de bon côté de la Force.

Quant à moi, impossible de me présenter, je ne suis pas le mieux placé ça. Juste quelques infos sur mon profil LinkedIn. Et il est toujours possible de me retrouver Facebook, sur lequel je suis connecté en quasi permanence.

Du coup, cette fois-ci, je signe avec mon prénom ET mon nom.

Michel Athénour