Lancement de RoomRoom.com

 

L’histoire …

… commence dans la cafeteria de l’IAE d’Aix en Provence. Une étudiante du cours de MBA me pose une question toute simple : un jour j’ai réservé une chambre d’hôtel non remboursable, j’ai du changer d’avis, et je n’ai trouvé aucun site web qui me permette de revendre ma réservation. Pourquoi n’existe-t-il pas un tel service ?

Cette question aurait pu rester dans un coin de mon cerveau (je ne compte plus les suggestions d’amis commençant par « ce serait bien si on pouvait … »), mais elle a tout de suite pris une place à part. Parce qu’un tel site rendrait clairement service à de nombreuses personnes, aujourd’hui sans solution alternative. Mais surtout parce que le vendeur ne serait pas le seul gagnant : pour peu que l’offre soit bien positionnée en prix, l’acheteur se retrouverait lui aussi grand bénéficiaire d’un tel service.

En discutant sur le chemin du retour avec mon ami Yann le Fichant (Breton. Rugbyman. Chef d’entreprise. Comment ne pas lui faire confiance ?), je me rends compte que nous sommes typiquement dans une situation pour laquelle un service qui n’existe pas encore ne ferait que des gagnants, et crée de la valeur sans en détruire pour un tiers. Car, et c’est là que ça devient intéressant, que deviennent ces chambres aujourd’hui payées et non consommées ?

Elles sont totalement perdues.

Si vous êtes un client ayant réservé une chambre non remboursable, et que vous ne pouvez finalement pas vous y rendre, quelle que soit la raison, vous pourrez tenter d’appeler l’hôtel ou le distributeur, vous avez très peu de chance d’obtenir le remboursement. Et pour cause : vous avez bénéficié d’un prix plus bas, avec des conditions restrictives, non annulables, et l’hôtelier ou le distributeur est tout à fait légitime lorsqu’il vous dit « Non, je ne peux rien faire ».

 

Le concept

Alors, plutôt que de tout perdre, pourquoi ne pas revendre cette réservation à un tiers, avec un discount plus ou moins élevé suivant l’attractivité de votre offre (on reviendra plus tard sur la définition de cette attractivité) ?

Imaginons que vous ayez réservé une chambre au prix de 100 €. Non annulable et non remboursable. Et que vous ne pouvez finalement pas vous y rendre. Vous allez perdre 100 €. Vous appelez le distributeur. Puis l’hôtel. Toujours la même réponse : impossible de vous rembourser.

En mettant cette réservation en vente, disons, 55 €, vous vous donnez la possibilité de gagner 55 € par rapport à votre situation actuelle (perte sèche de 100 €). A l’autre bout, l’acheteur de votre réservation va faire une économie de 45 €. Les deux parties sont – très largement – gagnantes.

Et c’est là que RoomRoom intervient. Pour mettre en relation ces 2 personnes, Roomroom joue le rôle de place de marché et intervient comme tiers de confiance. Le vendeur peut proposer sa réservation à la vente, avec tous les détails nécessaires (dates, hôtel, type de chambre, prix de départ, etc.). L’acheteur consulte les offres disponibles. Si l’une d’entre elles l’intéresse, il paye, RoomRoom lui garantit que l’offre est bien réelle et, une fois la réservation consommée, reverse au vendeur le prix de la chambre.


Exemple d’offre disponible pour le 18 mars prochain à Marseille.

C’est une mécanique déjà en place, avec un certain succès, sur d’autres secteurs, comme la billetterie de spectacles et les billets de train : voir Zepass, Kelbillet, Trocdetrain, même si ce dernier ne joue pas le rôle de tiers de confiance.

On a partagé cette idée avec notre premier cercle privé ou professionnel, et à chaque fois on a eu le même type de réaction : « c’est génial« , « ça m’aurait bien servi il y a quelques mois« , « excellente idée« . Plutôt encourageant donc, même si cela ne nous garantit pas le succès. Beaucoup de choses peuvent venir enrayer cette belle mécanique, qui n’est aujourd’hui qu’une « bonne » idée qu’il reste à mettre en œuvre.

Quelques mots sur le nom. On a cherché, réfléchi, tergiversé. On s’est même appelé Trocdechambre pendant quelques jours. Et on a eu l’opportunité de racheter ce beau nom de domaine, roomroom.com. Signifiant, prêt pour l’international, ludique, et clin d’œil à HotelHotel, on ne pouvait pas rater ça.

 

L’avenir

Le site est encore en bêta pour quelques semaines. Encore très rustique donc. On l’améliore petit à petit. N’hésitez pas à nous donner votre avis, vos conseils. On part un peu dans une toute nouvelle aventure, très différente de nos autres activités (chambresapart, hotelaparis, hotelhotel), on doit faire preuve de beaucoup d’humilité. Alors n’hésitez pas, même – surtout 🙂 – si c’est pour nous critiquer. Il y a peut être des choses que nous avons manquées, des questions auxquelles nous n’avons pas apporté de réponses.

Les premières offres sont disponibles ici. Les vendeurs, qui nous écrivent souvent pour quelles raisons ils ont changé d’avis, ont des « tranches de vie » sympathiques. L’un des premiers nous a indiqué qu’il se voyait dans l’obligation d’annuler son voyage car il venait d’apprendre que sa femme était enceinte.

On voit ça comme un signe, et on espère que RoomRoom est bien né !

Michel

Pour aller plus loin, un grand nombre de questions sont abordées sur nos FAQ.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s