En quête de Sens

sens

Bon, tout de suite, un titre pareil, on sait qu’on ne va pas trop rigoler. Mais quand même : le sujet est important. S’il n’y a pas un socle commun sur lequel on peut bâtir quelque chose, on sent bien que l’édifice est fragile. On pourra toujours dire, façon Dalida et Delon, que ce ne sont que des mots, encore des mots, toujours des mots. Mais nous avons la faiblesse d’y croire. Nous, c’est à dire les 4 premiers qui ont choisi cette aventure.

Le premier document que j’avais écrit sur le sujet date du 18 septembre 2008. En le relisant, je trouve qu’il est de plus en plus pertinent, quand on voit l’évolution économique de ces derniers mois. Un peu comme si l’absence de sens, qui caractérise le système que nous avons connu ces dernières années, devenait chaque jour un peu plus évidente.

En effet, la première des valeurs que nous souhaitons partager, c’est justement celle-là : Autrement est une entreprise avec un Sens. Qu’est-ce que nous entendons par là ? Tout simplement que la recherche du profit n’est pas le seul objectif. Qu’une entreprise, en tant qu’organisation humaine d’une part, en tant que moteur économique du pays (ça, nous y croyons ferme), doit assumer des responsabilités beaucoup plus vastes que la seule rémunération de ses actionnaires.

Entendons nous bien : il ne s’agit pas d’une œuvre caritative : il y a d’autres structures pour cela, que chacun, à titre individuel, peut décider de soutenir. Mais l’Entreprise, avec un grand E, doit assumer d’autres responsabilités. Qu’elles soient sociales (embaucher et former des jeunes, lutter contre toute forme de discrimination, voire favoriser certaines embauches, etc.) ou environnementales (diminuer son empreinte carbone, limiter ses déplacements, économiser les ressources non renouvelables, …). Concrètement, on ne sait pas encore toutes les formes que cela va prendre (vos idées sont les bienvenues …), mais l’essentiel et d’en prendre la direction.

Pour commencer, et on a conscience que ce n’est qu’un début, on a choisi d’être en centre ville, et de rembourser l’abonnement RTM à tous les salariés. Histoire d’éviter tout déplacement en voiture. Voire, mieux, de se passer complètement de voiture. Ce qui est mon cas. Pour l’instant, et j’espère « tenir » le plus longtemps possible, la carte Le Vélo et l’abonnement à Autopartage suffisent amplement pour profiter au mieux de Marseille.

Pour la suite, on a pas mal d’idées (depuis une contribution sur CA, façon 1% Patagonia, jusqu’à la rénovation d’un vieil édifice en … chambre d’hôte), mais il faut que ça mûrisse un peu. Et, surtout, nous devons faire la preuve que nous savons faire rentrer suffisamment d’argent avant de le dépenser. Car pour l’instant nous dépensons, et ce n’est pas la partie la plus difficile ! Ce qui me fait penser qu’il faut rajouter l’humilité à la liste des valeurs à partager. Car c’est bien beau d’avoir des idéaux, nous devons d’abord faire nos preuves …

Plusieurs posts sont prévus bientôt pour détailler les autres Valeurs d’Autrement. A très plus, donc.

Michel

PS : merci à FinalFrontier Design pour l’illustration

Publicités

3 réflexions sur “En quête de Sens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s